Les vertus du batch cooking

Le batch cooking, c’est quoi ? 

Nouvelle tendance de ces dernières années, le « batch cooking » signifie littéralement « cuisson par lots ». Cette pratique prend de plus en plus de sens dans nos vies modernes et stressantes où le temps nous manque souvent.

Le batch cooking consiste simplement à préparer, à l’avance et en une seule fois, un ensemble de plusieurs repas. On pourra par exemple cuisiner tous ses dîners de la semaine lors d’une matinée dédiée pendant le weekend.

Nous allons voir que le batch cooking possède pléthore d’avantages, notamment pour ceux qui n’ont pas le temps de cuisiner tous les jours !

Le batch cooking une nouvelle tendance pour cuisiner par lots

 

Le batch cooking permet de faire des économies

Avoir un plan de repas hebdomadaire bien pensé permet d’abord de ne pas acheter trop de superflu, ce qui peut entraîner une baisse notable du coût global des repas.

Par ailleurs, acheter des ingrédients bruts à cuisiner soi-même reviendra en général moins cher que l’achat de plats préparés en grande surface ou dans un restaurant près de votre travail le midi.

 

Réduire la charge globale de travail en cuisine

Au quotidien, faire la cuisine amène parfois à s’éparpiller. La préparation d’un repas s’accompagne de nombreuses tâches annexes et consommatrices de temps : nettoyer les surfaces de travail, faire la vaisselle, ranger et sortir de nouveau les mêmes ustensiles, etc.

Le batch cooking permet de gagner un temps considérable en concentrant toutes ces tâches en une seule fois. Dès lors, la charge de vaisselle et de nettoyage de la cuisine est considérablement réduite. On passe finalement moins de temps cumulé derrière son plan de travail !

Pour les plus audacieux ce temps gagné sera peut être l’occasion de s’aventurer à expérimenter de nouvelles recettes.

Le batch cooking pour une organisation efficace du travail en cuisine

Au moment de manger on pourra opter pour le réchauffage au micro-onde, voire mieux, à la marmite ou au four pour éviter de modifier les qualités organoleptiques (goût, texture, etc.) des aliments. 

 

Mieux manger avec le batch cooking

Avec un peu d’organisation, le batch cooking facilite grandement la préparation des repas. Tout est déjà prêt, pour chaque jour de la semaine. Il n’y a plus qu’à sortir du réfrigérateur / congélateur pour faire cuire ou réchauffer son repas. 

Cette pratique ne s’adresse pas qu’aux cuisiniers experts, méticuleux et organisés. Ceux qui ont le plus à y gagner sont en fait les personnes qui, par manque de temps pour cuisiner au quotidien, s’alimentent essentiellement de produits déjà achetés tout préparés, souvent ultra-transformés.

Si ces denrées pratiques et à longue conservation peuvent être un atout dans une cuisine (on n’est jamais à l’abri d’un imprévu), mieux vaut en faire l’exception que la règle. Et le batch cooking permet de franchir ce pas en réduisant la fréquence des efforts de cuisine et le côté répétitif de devoir se mettre chaque jour aux fourneaux.

Le Batch cooking peut donc tout simplement vous mettre sur la voie du mieux manger !

 

Le batch cooking, des repas prêts à l'emploi pour chaque jour

 

Cuisiner par lot pour avoir l’esprit plus léger

Pour certains, devoir cuisiner au quotidien peut être source de stress. Il n’est alors pas rare de voir son attention détournée par la recherche de ce que l’on va bien pouvoir faire à manger pour le déjeuner ou le dîner.

Avec le batch cooking, cette charge mentale qui peut polluer votre travail ou votre temps de loisir n’a plus lieu d’être. Puisque vous concentrez vos efforts dans ce domaine dans un laps de temps réduit, plus besoin d’y penser jour après jour tout au long de la semaine.

 

Les étapes clés d’un batch cooking réussi

Les étapes clé d’un batch cooking réussi

Pour devenir un(e) super « batch-cooker » : 

  • Commencer par choisir un moment dans votre semaine qui sera dédié à la préparation de votre batch cooking, par exemple le dimanche matin.
  • Préparez vos menus pour les repas de la semaine afin d’avoir l’esprit tranquille. Bien sûr, vous pourrez modifier ce programme selon vos envies au cours de la semaine. 
  • Vous avez votre liste de menus ? Faites votre liste de course en conséquence, en essayant de privilégier les produits bio, locaux et de saison dans la mesure du possible. 
  • Ensuite, direction vos lieux de courses favoris et vous voilà parti pour n’achetez que ce dont vous avez besoin !
  • Après tout cela il faut vous mettre aux fourneaux. Faites participez vos enfants et votre conjoint(e) avec vous pour rendre cela plus fun.
  • Voilà, le plus dur est fait, vous n’avez plus qu’à conserver le tout au réfrigérateur ou au congélateur selon ce qui compose vos plats et à les ressortir le moment venu.

 

Quelques recommandations pour trouver l’inspiration

Pour gagner encore plus de temps lors de votre batch cooking, vous pouvez opter en magasin pour des denrées déjà épluchées et découpées. Attention quand même au surcoût et au risque de suremballage !

Sinon, prenez l’habitude bien organiser votre plan de travail et vos tâches à effectuer (par exemple éplucher tous les légumes d’un coup, avoir une poubelle sur le plan de travail, etc.) afin de perdre le moins de temps possible. 

Enfin, si vous manquez d’inspiration, vous pouvez vous nourrir de bonne idées grâce à plusieurs livres ou site web : 

Recommandation pour réussir le batch cooking

 

Cette année je me mets au batch cooking !

Vous l’aurez compris, le batch cooking s’adresse à tous, aussi bien ceux qui manquent de temps que ceux qui veulent améliorer leur alimentation. C’est même un bon moyen de se mettre à cuisiner, d’expérimenter et d’y prendre du plaisir !

Pas besoin d’être un chef étoilé, vous verrez qu’une cuisine simple apporte aussi son lot de saveurs et de goûts raffinés.

Avec le batch cooking vous allez gagner du temps, faire des économies, réduire le stress lié à la préparation des repas et manger moins transformé ! Voilà, vous êtes fin prêt pour vous mettre au batch cooking 🙂

  • 139
  •  
  •  
  •  
Julien Hernandez

L'auteur :
Julien Hernandez

Rédacteur scientifique, vulgarisateur, vidéaste amateur.

D’abord pris de passion pour l’alimentation, Julien s’est ensuite intéressé à l’élaboration des connaissances ainsi qu’à l’épistémologie de sa discipline. Après une formation de 3 années en nutrition humaine et sportive, il a voulu tenter l’expérience de vulgariser l’information scientifique dans ce domaine, expérience dont il est tombé amoureux.

Il écrit notamment pour LaNutrition.fr et Futura Santé et plus sporadiquement pour des plateformes de communication scientifique telles que Raccoursci. Il est aussi le créateur de la chaîne YouTube « Graine de savoir » où il réalise des interviews de chercheurs concernant les problématiques actuelles en alimentation sous tous leurs aspects.

Passionné de sciences en tout genre et de philosophie, il n’oublie pas de suspendre son jugement lorsqu’il se juge incompétent sur une question et tente de toujours aborder un problème dans son aspect multicentrique.

Pour Siga, Julien intervient comme rédacteur scientifique.

2 thoughts on “Les vertus du batch cooking

  1. A chaque fois qu’un serveur tarde à servir votre assiette, c’est un chef expérimenté qui ne maitrise pas ce concept. Je louange l’idée, mais je crois que cela nécessiterait une formation. La préparation des aliments nécessite la maitrise des textures, c’est elle qui détermine les degrés de préparation: on ne coupe pas la laitue en début de semaine, une sauce aux tomates fraiches ne se fait pas une semaine d’avance. Cela fait appel à des connaissances en conservation des aliments, congélation ainsi qu’en risques de contamination… C’est un chapitre que j’ajouterais bien à nos formations, mais la rapidité de préparation est déjà éliminatoire pour nos élèves…

    1. Bonjour Samir,
      Nous comprenons vos arguments, néanmoins nous nous concentrons ici sur le batch cooking au sein des foyers comme une forme d’organisation dans la cuisine et ne remettons pas en question les chefs en restaurants et leurs méthodes dans cet article.
      Une adaptation de cette technique au monde de la restauration nécessite en effet une prise d’informations de la part du chef et une garantie de la sécurité des aliments utilisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *