Siga, une approche holistique de la qualité en alimentation.

Qu'est-ce qu'un aliment sain ? Le potentiel santé d'un aliment ne peut plus être réduit à sa seule qualité nutritionnelle (quantités de gras, protéines, fibres, sucres, sels, etc.). Il faut tenir compte de la qualité globale de l’aliment, de sa structure, et de celle de ses ingrédients.

La structure d’un aliment, appelée matrice, a un impact direct sur la façon dont il est métabolisé par l’organisme. L’analyse de cette matrice suppose de comprendre les ingrédients utilisés : les sucres présents sont-ils naturels ou ajoutés ? par quels processus ces ingrédients ont-ils été obtenus ? etc.

Etudier la structure de nos aliments c’est donc se poser la question de la transformation des ingrédients qui les composent. Et c’est là le cœur de la démarche de Siga !

La vision réductionniste, tente de résumer un aliment à sa composition nutritionnelle dans une logique purement quantitative. A l'inverse, Siga prône une approche globale, dite holistique, pour étudier et améliorer la qualité de ce que contiennent nos assiettes.

Un faisceau de preuves grandissant en défaveur des aliments ultra-transformés.

L’approche de Siga s’appuie notamment sur les travaux menés par de nombreuses équipes de recherches à travers le monde autour de la classification NOVA sur le sujet de l’ultra-transformation.

Ces études épidémiologiques mettent en cause les régimes à base de produits ultra-transformés dans le développement de cancers ou de maladies chroniques (hypertension, obésité, etc.).

A l’instar du Plan national nutrition santé (PNNS) en France, les instances gouvernementales préconisent désormais l’adoption de régimes largement végétaux et la diminution de la consommation d’aliments ultra-transformés.

La promotion d’un régime alimentaire préventif.

En oeuvrant pour une alimentation moins transformée, Siga soutient l’adoption d’un régime alimentaire préventif basé sur les 3V, c’est à dire Végétal principalement, Vrai et Varié.

Ce régime préventif théorisé par le Dr. Anthony Fardet nous invite à réduire les consommations excessives de viande et de produits ultra-transformés, et à diversifier les sources des calories que nous absorbons.

Mission et convictions.

Face à la standardisation des préférences alimentaires, nous appelons à la collaboration de toutes les parties prenantes de la chaîne agro-alimentaire pour proposer au consommateur des produits plus sains et plus simples.

La qualité en alimentation est pluridimensionnelle. C’est pourquoi, au-delà de la transformation, Siga prône une alimentation consciente, durable, variée, vraie et principalement végétale.

Nous travaillons au développement d’outils concrets, établis scientifiquement, et facile à prendre en main pour tous les acteurs qui s’engagent à produire et distribuer des aliments moins transformés.

Nous sommes convaincus que le consommateur doit être informé et éduqué à cette nouvelle vision de l’alimentation pour pouvoir faire des choix éclairés dans le cadre d’une expérience décomplexée.

Notre démarche est bienveillante, collaborative et pragmatique.

Bienveillance

Siga ne souhaite pas pointer du doigt, par une communication négative, les produits ultra-transformés qui peuvent trouver une place occasionnelle dans notre alimentation.

Collaboration

Siga sert avant tout d’indicateur scientifique commun pour mener des actions concrètes de sélection, de (re)formulation et de promotion d'une offre alimentaire de qualité pour les consommateurs.

Pragmatisme

Siga agit pour une alimentation moins transformée par la mise à disposition d’outils et de services activables par les industriels, distributeurs, restaurateurs collectifs et consommateurs.